Ubiquinol

mars 11, 2018

0479.png

 

 

L’ubiquinol est la forme réduite de la co-enzyme Q10, dotée de fortes propriétés antioxydantes. Elle a une biodisponibilité beaucoup plus importante que l’ubiquinone, la seule forme que l’on trouvait jusqu’à présent dans les suppléments nutritionnels.

¤ Après sa prise par voie orale, la majeure partie de l’ubiquinone, la forme courante de la CoQ10 disponible dans les suppléments nutritionnels, est réduite en ubiquinol .

La recherche montre que c’est sous cette forme que la CoQ10 est la plus efficace pour neutraliser les radicaux libres et augmenter la capacité de production d’énergie dans les mitochondries.

L’ubiquinol représente plus de 80 % de la CoQ10 totale dans le plasma sanguin, l’intestin et le foie d’un homme en bonne santé. Avec les années, la production de CoQ10 par l’organisme diminue et la conversion de l’ubiquinone en ubiquinol se fait moins bien.

¤ Les études montrent que l’ubiquinol :

• est absorbée beaucoup plus efficacement par l’organisme que l’ubiquinone et qu’elle y reste à un niveau élevé pendant beaucoup plus longtemps : – 150 mg d’ubiquinol permettent d’obtenir une concentration sanguine de 3,96 mcg/ml alors qu’il faut 1 200 mg d’ubiquinone pour atteindre un résultat similaire, – lorsque l’on compare, 8 heures après, les concentrations sanguines de CoQ10 induites par l’absorption de 100 mg d’ubiquinol et 100 mg d’ubiquinone, on observe qu’elles sont 3,75 fois plus élevées avec la prise d’ubiquinol ;

• la présence de deux groupes hydroxyles sur l’ubiquinol explique qu’elle soit plus hydrophile et donc mieux assimilable que l’ubiquinone. Ils autorisent des liaisons plus solides avec l’eau, facilitant son absorption dans la circulation sanguine. Cela lui permet également de s’accumuler plus facilement dans les mitochondries, les protégeant ainsi plus efficacement du stress oxydant et stimulant davantage la production d’énergie ;

• retarde plus efficacement que l’ubiquinone les processus de vieillissement. Des animaux d’âge mûr recevant de l’ubiquinol vieillissent 51 % plus lentement que ceux sous placebo et 40 % moins vite que ceux recevant de l’ubiquinone. Sa capacité à rester à des niveaux constamment élevés dans la circulation sanguine pourrait expliquer cette action antiâge particulièrement performante ;

• lorsque l’on compare les effets antifatigue des deux formes de CoQ10, l’ubiquinol se montre beaucoup plus efficace. Le temps de course de rats âgés est augmenté de 60 % par l’ubiquinone et de 150 % par l’ubiquinol ;

• les niveaux d’ubiquinol sont plus faibles chez des personnes malades que chez des sujets en bonne santé ;

• ainsi, les diabétiques souffrent d’un stress oxydant, de plus en plus important au fur et à mesure que la journée s’écoule. Dans le même temps, les niveaux d’ubiquinol diminuent plus rapidement que ceux de l’ubiquinone ; des sujets diabétiques ont généralement 75 % moins d’ubiquinol que des sujets en bonne santé ;

• de même, chez des personnes souffrant de maladies hépatiques, comme une cirrhose ou une hépatite, un stress oxydant élevé est observé avec en parallèle des niveaux d’ubiquinol faibles tandis que ceux d’ubiquinone se maintiennent.

L’ubiquinol est essentielle au maintien d’une production saine d’énergie, à l’homéostasie, à la croissance cellulaire et à beaucoup d’autres fonctions biologiques. Mais toutes les formes de CoQ10 sont actives et ont chacune un rôle spécifique dans des zones ciblées. L’idébénone, un analogue de la CoQ10, apporte, elle, une puissante protection antioxydante en situation d’hypoxie, alors que dans de telles conditions la CoQ10 se révèle inefficace.

 

antioxydant,antifatigue,diabete,hepatite,homeostasie,cholesterol,coeur,cerveauPagnier.jpg

Publicités

Vitamine D 3

octobre 31, 2015

 0492.png
 

 

La vitamine D3, ou cholécalciférol, est l’une des deux principales variantes de la vitamine D, une vitamine liposoluble. Dans les suppléments nutritionnels, elle existe sous les formes D2 (ergocalciférol) et D3. Dans le foie, toutes deux sont converties en 25-hydroxy-vitamine D, ou 25(OH)D.

L’implication de la vitamine D dans la santé des os est connue depuis longtemps. Un de ses principaux rôles biologique est de maintenir des niveaux sanguins appropriés de calcium et de phosphore. En favorisant l’absorption du calcium, elle aide à former et à entretenir des os solides. Depuis une dizaine d’années, les recherches montrent que la vitamine D pourrait avoir de nombreux autres effets bénéfiques à condition d’être administrée à doses appropriées.

Des travaux scientifiques suggèrent que l’utilisation de la vitamine D pourrait diminuer le risque de 17 types différents de cancers, incluant ceux du côlon, des seins, de la prostate, des ovaires, de l’œsophage, des reins ou de la vessie. Elle pourrait même améliorer les résultats de traitements de patients avec un cancer déjà diagnostiqué. Le Dr Cedric F. Garland, spécialiste de la prévention du cancer au Moores Cancer Center de l’université de Californie à San Diego, estime que 250 000 cas de cancer du côlon et 350 000 cas de cancer du sein pourraient être prévenus chaque année dans le monde en augmentant la consommation de vitamine D3.

Des études indiquent que l’effet protecteur de la vitamine D commence lorsque l’on atteint des niveaux sériques de 25(OH)D allant de 24 à 32 ng/ml. Une réduction importante du risque de ces cancers pourrait être obtenue, selon ces études, avec la prise quotidienne de 2 000 UI de vitamine D3. Une étude suggère que la vitamine D pourrait aider à prévenir ou à ralentir la récurrence ou la progression du cancer de la prostate chez des patients ayant été traités pour cette maladie. La vitamine D pourrait améliorer le taux de survie de patients atteints d’un cancer des poumons. La vitamine D3 exerce un effet immunomodulateur.

Un article scientifique émet l’hypothèse que des infections saisonnières, comme la grippe, pourraient être dues à une diminution des concentrations de vitamine D pendant la période hivernale et non à une augmentation de l’activité virale.

De faibles niveaux de 25(OH)D sont associés à une prévalence plus élevée d’hypertension, de diabète, d’obésité et de niveaux sériques élevés de triglycérides.

Chez des patients souffrant d’une insuffisance cardiaque congestive, la prise quotidienne de 2 000 UI de vitamine D associés à 500 mg de calcium a diminué le niveau de cytokines pro-inflammatoires en partie responsables de leur état.

Chez des personnes âgées, une supplémentation en vitamine D a diminué la prédisposition au diabète en ralentissant la perte de sensibilité à l’insuline. Chez les personnes âgées, une supplémentation en vitamine D3 a réduit de façon importante le risque de chute.

La vitamine D3 est généralement bien tolérée chez les adultes, à des doses quotidiennes allant jusqu’à 2 000 UI. Plusieurs recherches indiquent qu’elle pourrait même être utilisée sans risque jusqu’à 10 000 UI quotidiennes, alors que les autorités sanitaires ont fixé la dose de sécurité à 1 000 UI/j. Les scientifiques sont cependant convaincus que les besoins d’un adulte en bonne santé sont proches de 1 000 UI par jour.

 

os,cancer,grippe,diabetePagnier.jpg


Ginseng

octobre 31, 2015

0068.png

 

Le Radix Panax ginseng pousse essentiellement en Asie orientale. Sa racine est utilisée traditionnellement pour renforcer l’énergie, fortifier les défenses naturelles, augmenter les performances physiques et intellectuelles et, globalement, pour venir en renfort des organismes fatigués et permettre de surmonter plus facilement les périodes de stress.

La médecine orientale traditionnelle utilise le ginseng depuis des siècles pour reconstituer et restaurer les réserves de l’organisme ainsi que pour soutenir la santé sexuelle. D’ailleurs, son nom latin « Panax » signifie « panacée ».

Du point de vue occidental, le ginseng coréen, tout comme le schisandra, fait partie des plantes dites « adaptogènes » et non « stimulantes ». Il accroît donc de manière générale et non spécifique la résistance générale de l’organisme face aux divers stress (physiques, chimiques ou biologiques) et situations stressantes qui l’affectent.

La prise de ginseng aide ainsi le corps à s’adapter à une vie moderne active, en renforçant sa résistance générale et en augmentant ses capacités physiques, mentales et cognitives.

En régulant certains organes (notamment l’axe hypothalamo-hypophysaire et les surrénales) et de multiples fonctions physiologiques – sans stimuler à l’excès ni freiner les fonctions normales –, il procure un effet général tonifiant, sans effet rebond. Il possède notamment des effets bénéfiques au niveau du système nerveux central, du fonctionnement neuroendocrinien, du métabolisme des glucides et des lipides, des systèmes immunitaire et cardio-vasculaire.

Le Radix Panax ginseng C.A. Meyer est le seul ginseng inscrit à la pharmacopée. Ses mécanismes d’action sont loin d’être totalement élucidés, mais ses effets thérapeutiques sont attribués à ses principes actifs, les ginsénosides. Ils agissent par différents mécanismes d’action et l’on pense que chaque ginsénoside pourrait avoir ses propres effets spécifiques selon les tissus où ils s’exercent. Le contenu en ginsénosides du ginseng peut varier selon l’espèce, l’âge de la plante, la partie utilisée, la méthode de conservation, la saison de la cueillette et la méthode d’extraction.

Une forte concentration garantie en ginsénosides

On compte à ce jour plus d’une quarantaine de ginsénosides actifs. Cette nouvelle standardisation, très concentrée en ginsénosides (30 %) permet une action plus large et plus complète :

• La littérature scientifique a mis en évidence son activité anti-inflammatoire et antioxydante, plus particulièrement au niveau du cerveau, et attribue ces propriétés aux bactéries intestinales qui permettent l’absorption des ginsénosides dans le sang et la lymphe, puis leur transport vers les tissus. Les chercheurs ont conclu que des pathologies comme la maladie d’Alzheimer, causée avant tout par la mort cellulaire entraînée par une inflammation chronique et un stress oxydant, pourraient être contrôlées par des doses adaptées et non toxiques de certains ginsénosides.

• D’ailleurs, un certain nombre d’études ont montré que les ginsénosides peuvent moduler les neurotransmissions dans le cerveau en agissant sur la libération et la réabsorption de l’acétylcholine et le nombre de sites d’absorption de la choline, en particulier dans l’hippocampe et le cortex. Les ginsénosides agissent donc au niveau du fonctionnement de la mémoire et de l’apprentissage et certains d’entre eux peuvent même être classifiés parmi les substances nootropiques.

• La prise de cet extrait permet également d’accroître la production de monoxyde d’azote (oxyde nitrique) par l’organisme. Cet effet vasodilatateur, outre les bienfaits qu’il apporte sur le plan cardio-vasculaire, permet aussi de contrecarrer certains dysfonctionnements érectiles, comme l’a démontré une étude réalisée en Corée par l’université d’Ulsan.

• Certains ginsénosides ont aussi démontré leur capacité à améliorer la sensibilité des cellules à l’insuline, un paramètre important chez tous les diabétiques (ou prédiabétiques).

• D’autre part, la prise de Radix Panax ginseng permet une meilleure modulation du système immunitaire, en augmentant la phagocytose, l’activité des NK (Natural Killer) ainsi que la production d’interféron.

• D’autres études, réalisées en 2007 par la faculté des sciences de Hong Kong, ont rapporté une activité antitumorale et anti-angiogenèse des ginsénosides. L’angiogenèse est liée à de nombreuses conditions pathologiques, y compris la progression des tumeurs et les dysfonctionnements cardio-vasculaires.
La prise de cet extrait de Panax ginseng, très concentré en ginsénosides, agit donc sur de multiples paramètres de bien-être et de santé globale. Il est donc conseillé d’effectuer, plusieurs fois par an, des prises régulières de trois semaines à un mois, à raison de deux à quatre gélules par jour.

 

je commande.jpg

 

panier.jpg


Daily Booster

octobre 31, 2015

0572.png

 

 

Daily Booster apporte des ingrédients qui agissent de façon synergique sur les différents mécanismes du vieillissement pour aider à retarder son avancée et ses effets. 

L’arginate d’acétyl-L-carnitine et l’acide R-lipoïque combinent leurs actions pour protéger la santé à long terme des mitochondries. Leur association débarrasse les mitochondries des radicaux libres destructeurs et stimule l’activité d’une enzyme, l’acétyltransférase carnitine, qui joue un rôle clé en brûlant le combustible dans les mitochondries. Les effets bénéfiques observés dans les études incluent des améliorations de la mémoire et de l’audition, ainsi qu’une diminution des lésions oxydatives. 

La carnosine (bêta-alanyl-L-histidine), un dipeptide que l’on trouve naturellement dans l’organisme, protège les protéines cellulaires de la glycation (liaisons croisées entre protéines et molécules de sucres). C’est également un puissant antioxydant. 

La benfotiamine, une forme liposoluble de thiamine – ou vitamine B1 –, inhibe la formation des produits de glycation avancés. 

Le resvératrol, la quercétine et les oligomères procyanidoliques (OPC) extraits de pépins de raisin imitent certains effets de la restriction calorique, la voie scientifiquement la plus validée pour augmenter la durée de vie. 

Le pycnogénol a notamment de puissantes propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. 

L’Astragalus membranaceus est une plante adaptogène qui a été utilisée pendant des siècles par la médecine traditionnelle chinoise, pour entre autres augmenter la vitalité et lutter contre la faiblesse. Les études ont montré que l’extrait d’Astragalus stimule le système immunitaire de différentes façons, notamment en favorisant le développement de cellules souches en cellules immunitaires actives. Les polysaccharides de l’Astragalus induisent la production endogène d’interféron et potentialisent son efficacité. En réunissant des ingrédients qui luttent contre les radicaux libres et le stress oxydatif, stimulent le fonctionnement des mitochondries, préviennent et détruisent les liaisons croisées de la glycation, inhibent les molécules de l’inflammation et renforcent le système immunitaire, Daily Booster est une formulation idéale pour essayer de s’opposer à l’avancée du vieillissement et de ses effets. Daily Booster complète et synergise l’action de Daily 3® ou Nutra 6™ en apportant des nutriments anti-âge essentiels qu’il n’était pas possible d’inclure dans ces formulations pour des raisons de place ou de coût.

anti-age,antioxydant,anti-inflammatoire,adaptogenePanier.jpg

anti-age,antioxydant,anti-inflammatoire,adaptogene

 


Biocurcumax™

avril 28, 2015

 

Le meilleur de la phytothérapie!
Maca, Tribulus, Garcinia, Griffonia, Spiruline etc.

CA30_biocurcumax_curcumine.jpg 

Le curcuma (curcuma longa) est une épice utilisée pour la préparation du curry.

Utilisé depuis des millénaires par toutes les médecines, on a récemment isolé dans les rhizomes du curcuma, des actifs appelés curcuminoïdes aux propriétés antioxydantes très puissantes et anticancéreux comme l´attestent de nombreuses parutions scientifiques.

Les recherches sur les propriétés anti-cancéreuses du curcuma viendrait du fait que la curcumine inhibe la production de cytokines (molécules qui déclenchent les processus inflammatoires au niveau cellulaire) ces recherches démontrent qu´une réaction inflammatoire est souvent à l´origine de la formation et de la croissance d´une tumeur cancéreuse.

Dans la lutte et la prévention du cancer par la méthode nutritionnelle, le curcuma est indiqué principalement pour les cancers suivants :

Cancer du côlon très liés aux processus inflammatoires, le curcuma inhibe la cyclo-oxygénase 2 et la 5-lipo-oxygénase, deux enzymes qui interviennent dans les processus inflammatoires.

Cancer de la peau (mélanome malin), en bloquant un signal du facteur de croissance épidermique. 

Cancer de l´estomac causé par la présence de la bactérie helicobacter pylori, responsable d´ulcères gastriques en bloquant le NF-kappa B induit par l´augmentation des cytokines.

L´ensemble des études cliniques faites sur la curcumine extraite du curcuma longa, démontre qu´elle peut inhiber le cancer à toutes les étapes de son développement : initiation, promotion et progression.

Du fait de ces propriétés anti-inflammatoires, la curcumine extrait du curcuma est recommandé pour les personnes qui souffrent des rhumatismes.

Cette enzyme s´est montrée aussi très concluante dans les cancers suivants : cancer du poumon, cancer du sein, cancer de la prostate.

La curcumine pourrait aussi être efficace dans la prévention et le traitement de la maladie d´Alzheimer. Des études ont en effet montré qu´elle pouvait se lier à la protéine bêta-amyloïde, empêchant ainsi la formation des plaques séniles (1).

 

cancer,antioxydant,rhumatismes,anti-inflammatoire,dégénérescencePanier.jpg


Boswellia

avril 28, 2015
Le meilleur de la phytothérapie!
Maca, Tribulus, Garcinia, Griffonia, Spiruline etc.

BS90_boswellia_serrata.jpg

 

 

Le Boswellia serrata est un arbre originaire de l’Inde et il est très précieux pour la résine que son tronc exsude quand il souffre d’une blessure. Cette résine est très appréciée en médecine Ayurvédique, où on l’utilise traditionnellement pour traiter entre autres maladies, l’arthrite, l’asthme et la bronchite. Elle est également utilisée pour produire de l’encens.

Cette précieuse résine contient un pourcentage élevé d’acides boswelliques, d’acides triterpéniques pentacycliques au grand pouvoir anti-inflammatoire dont l’efficacité a été prouvée par différentes études scientifiques.

Les acides boswelliques agissent en inhibant différentes molécules pro-inflammatoires comme l’enzyme 5-lipoxygénase, la cyclooxygénase et le système du complément.

Notre extrait concentré de gomme-résine de Boswellia serrata est titré à 80 % en acide boswellique et il est indiqué comme anti-inflammatoire, analgésique, anti-allergique et pour aider à diminuer l’inflammation liée aux pathologies comme l’arthrite rhumatoïde, le psoriasis, la dermatite érythémateuse, l’asthme et les maladies inflammatoire de l’intestin.

Grâce à sa concentration élevée en acides boswelliques, notre produit offre une plus grande efficacité.

 

alopécie,chute des cheveux,cheveux panier.jpg

 

 

 


Shiny Hair & Healthy Complexion

avril 28, 2015
Le meilleur de la phytothérapie!
Maca, Tribulus, Garcinia, Griffonia, Spiruline etc.

QX33_shiny_hair_healthy_complexion.jpg

 

 

 

Shiny Hair & Healthy Complexion

est un ensemble d’extraits d’origine naturelle qui aide à récupérer des cheveux, des ongles et une peau saine en améliorant de façon générale leur qualité et leur apparence.

 

Extrait de graines de millet (Panicum miliaceum) titré à 50 % en méthionine.

La méthionine du millet favorise la synthèse de la kératine (protéine présente dans les cheveux, les ongles et l’épiderme), améliore la brillance et la consistance des cheveux et renforce les ongles.

Extrait de tige de bambou (Bambusa vulgaris) titré à 35 % en silice organique.

La silice organique du bambou est un nutriment essentiel qui provoque l’augmentation du collagène et de l’élastine.Il améliore également la résistance des ongles et des cheveux ainsi que l’élasticité de la peau, lui donnant un aspect plus lumineux.

La levure de bière (Saccharomyces cerevisiae) qui contient 100 % des AJR* en vitamines B.

La levure de bière est enrichie en vitamines B . Ces derniers contribuent au maintien et à l’aspect sain des cheveux, des ongles et de la peau. De plus, combinée à la méthionine, elle augmente le nombre de cheveux en phase de croissance.

 

alopécie,chute des cheveux,cheveuxPanier.jpg